EuroPride réussie à Varsovie

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

EuroPride réussie à Varsovie

Photo de l'EuroPride 2010

Le costume flashy des policiers était presque plus adapté que celui des manifestants… © Maniak713.

(Blogmensgo, 19 juillet 2010) Environ 8 000 personnes ont participé au défilé de l’Europride 2010 (site web | page sur Facebook) qui se tenait à Varsovie, en Pologne, le 17 juillet 2010. Les gays, lesbiennes et sympathisants demandaient une plus grande ouverture d’esprit en faveur de l’homosexualité, ainsi que l’égalité des droits entre les LGBT et le reste de la population.

Les organisateurs attendaient officiellement 15 000 participants à la parade gay de Varsovie. Le défilé de samedi dernier constitue malgré tout le plus important rassemblement arc-en-ciel qu’aient vécu la Pologne en général et Varsovie en particulier. L’ancien maire de la capitale et défunt président, Lech Kaczyńskin, avait interdit en 2005 une parade gay beaucoup plus modeste.

L’EuroPride 2010 s’est déroulée en dépit de la neutralité de façade affichée par la municipalité, qui a toutefois mobilisé 2 000 policiers afin de protéger le cortège et ses 11 chars. Cela n’a donc pas empêché la tenue de la parade gay, ni le déploiement de ses banderoles arc-en-ciel ou revendicatives, ni les décibels de sa musique festive. Des contre-manifestants ultracatholiques ou ultranationalistes ont tenté de freiner la progression du cortège, certains même en lançant des œufs sur les participants. La police s’est toutefois fermement interposée, protégeant l’EuroPride et interpellant huit contre-manifestants.

Bandeau Europride 2010

La plateforme revendicative était presque aussi minimaliste que le cerveau des contre-manifestants lanceurs d'œufs… © Europride2011.eu.

Si l’EuroPride de Varsovie fut moins débridée et cinq fois moins fréquentée que celle de Zurich en 2009 ou que les Gay Prides londonienne, parisienne ou madrilène, l’on ne peut malgré tout que se réjouir de ce qu’elle a finalement eu lieu. Avec une participation fort honorable, eu égard à l’homophobie ambiante.

Selon divers sondages réalisés avant l’EuroPride, deux tiers des Polonais dénient aux organisations homosexuelles tout droit de manifester en public, 79 % sont hostiles au mariage gay, plus de 90 % se disent catholiques et 93 % sont hostiles à l’adoption homoparentale.

Et en 2011, l’EuroPride fera escale à Rome.

Commentaire. Les choses progressent en Pologne. À la vitesse d’un défilé, certes, mais c’est déjà ça !

Philca / MensGo
(via toute la presse du 17 juillet 2010, dont France 24, RTLinfo.be et NouvelObs.com)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *