La France pleure les déportés homosexuels et le fondateur de Gai Pied

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La France pleure les déportés homosexuels et le fondateur de Gai Pied

Photo Journée du souvenir

Que le mur soit en béton ou en parpaing, il ne faut jamais oublier. © SGA/DMPA - photo Jacques Robert.

(Blogmensgo, 23 avril 2010) C’est ce dimanche 25 avril que la France, comme chaque année, célèbre la Journée nationale du souvenir de la déportation. Cette soixante-cinquième manifestation annuelle laisse une place plus ou moins visible aux organisations LGBT. Le millésime 2010 aura une connotation particulièrement triste puisque quatre jours auparavant mourait Jean Le Bitoux, 62 ans, fondateur du magazine Gai Pied en 1979 et du mémorial de la déportation homosexuelle (MDH) en 1989.

La visibilité des organisations LGBT apparaît très contrastée en fonction des villes où auront lieu les célébrations, d’après ce qu’indiquent les recensions du MDH et de La France gaie et lesbienne. La situation n’a donc guère évolué depuis l’an dernier à pareille époque (cf. notre article du 24 avril 2009).

La figure géométrique du triangle, qu’il soit rose ou noir, est intimement associée à la personne de Jean Le Bitoux. Le grand public ne le connaissait récemment qu’à travers les mémoires du déporté homosexuel Pierre Seel, qu’il avait recueillis et consignés dans un livre. Les plus âgés se souviennent qu’il avait secoué l’Hexagone en y lançant en 1979 le magazine Gai Pied, ancêtre de Têtu. Jean Le Bitoux n’a pas survécu au VIH que son corps hébergeait depuis des années. Entre-temps, il aura fondé un MDH auquel il tenait par-dessus tout. Même si Gai Pied est mort, l’œuvre de Jean Le Bitoux et son combat lui survivront.

Philca / MensGo
(via Mémorial de la déportation homosexuelle du 22 avril et La France gaie et lesbienne du 23 avril 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *