Le parti gay Ang Ladlad enfin légalisé aux Philippines

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Le parti gay Ang Ladlad enfin légalisé aux Philippines

Logo Ang Ladlad

Ang Ladlad sera-t-il le premier lépidoptère élu au Parlement philippin ? © Angladlad.com.

(Blogmensgo, 8 avril 2010) La Cour suprême des Philippines, par 13 voix contre 2, a reconnu la légalité du parti politique gay Ang Ladlad (Hors du placard) et a validé sa participation aux élections législatives du 10 mai 2010. Cet arrêt du 8 avril 2010 contredit une décision de la commission électorale (Comelec) qui interdisait à Ang Ladlad de participer au scrutin. Ang Ladlad devient ainsi le premier parti politique LGBT légalisé aux Philippines.

La Cour suprême motive ainsi sa décision : « Le refus d’inscrire Ang Ladlad, pris selon des considérations strictement morales, revient plus à une déclaration d’antipathie et de rejet des homosexuels qu’à une décision visant à servir l’intérêt public. » Aucune loi n’interdisant l’homosexualité aux Philippines et le parti Ang Ladlad s’étant acquitté de toutes ses obligations légales, il n’y a donc aucune raison de le priver d’élections, ont estimé les juges.

La commission électorale, en novembre 2010, avait récusé l’enregistrement d’Ang Ladlad sous prétexte que ce parti « tolère une immoralité qui choque les croyances religieuses » et que les homosexuels représentent « un danger pour la jeunesse ». Des membres de la commission avaient appuyé leur décision en citant des passages de la Bible et du Coran. De nombreuses personnalités sont pourtant ouvertement homosexuelles aux Philippines, où leur orientation sexuelle est généralement bien acceptée.

Dirigé par le professeur d’anglais Danton Remoto, le parti Ang Ladlad (site web | page sur Facebook) avait fait appel de cette décision en arguant que le gouvernement est neutre et qu’il n’a pas à imposer des décisions dictées par des principes religieux.

Philca / MensGo
(via Associated Press et Rtlinfo.be du 8 avril 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *