Quand le compagnon de Guido Westerwelle fait jaser

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Quand le compagnon de Guido Westerwelle fait jaser

Photo de Michael Mronz et Guido Westerwelle

Michael Mronz (à gauche) ne dérange pas que les homophobes. © Tafkas, 2009.

(Blogmensgo, 15 mars 2010) Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, se déplace souvent avec son compagnon lors des voyages officiels bien que les deux hommes ne soient pas mariés ni même pacsés. Leur relation ostensible en agace plus d’un, et pas forcément sur des motifs homophobes.

Guido Westerwelle (cf. notre article du 30 septembre 2009) est le premier gay notoire à occuper en Europe la fonction de ministre des Affaires étrangères. Il n’hésite pas à voyager en compagnie de Michael Mronz, 43 ans, qui partage sa vie depuis longtemps. Ainsi le couple vient-il d’effectuer deux voyages officiels successifs en 2010, l’un au Japon et en Amérique latine.

Quelques âmes chagrines sont choquées de voir un couple exclusivement masculin. Mronz ne s’en offusque pas, estimant que les gens finiront par s’y habituer. Plutôt que d’écouter les médisances peu gay-friendly, le petit ami du ministre préfère souligner son engagement en faveur des enfants les plus défavorisés. Une manière comme une autre, explique-t-il en substance, de compenser l’impossibilité pour son couple de procréer.

Les critiques à l’encontre de Michael Mronz ne sont pourtant pas toutes dictées par des relents homophobes. L’opposition allemande fustige en particulier le risque de conflit d’intérêts entre sa participation aux voyages officiels et son métier d’organisateur d’événements sportifs. Mronz nie, les soupçons demeurent.

Philca / MensGo
(via AFP et Le Point du 14 mars 2010)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *