Les Danois plébiscitent le mariage gay religieux

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Les Danois plébiscitent le mariage gay religieux

Photo de Karsten Nissen

To be or not to be? Au Danemark, le mariage gay religieux fait débat et l'évêque Karsten Nissen (photo) n'en veut pas. © Viborgstift.dk.

(Blogmensgo, 10 mars 2010) Environ 63 % des Danois sont favorables au mariage religieux des couples homosexuels et seulement 25 % y sont hostiles, selon un sondage publié le 10 mars 2010 par le quotidien Kristeligt Dagblad, qui lui consacre tout un dossier dans son édition d’aujourd’hui.

La Danemark fut en 1989 le premier pays à instaurer un pacs (appelé « partenariat enregistré ») donnant aux couples homosexuels des droits presque identiques à ceux des couples hétérosexuels. Seules les mairies peuvent unir des couples de même sexe. L’Église luthérienne (qui revendique 90 % de la population) a refusé de bénir des mariages gay à l’église, alors qu’une majorité des douze évêques de l’époque y semblait pourtant favorable. Plusieurs pasteurs pratiquent toutefois de telles célébrations, mais en catimini.

Le sondage de Capacent Research, réalisé le 5 mars sur un échantillon de 1 304 personnes, intervient alors même que la ministre des Cultes, Birthe Rønn Hornbech, envisage d’autoriser la célébration de « partenariats enregistrés » dans les lieux cultuels sans pour autant autoriser le mariage religieux. La ministre ne tranchera qu’après avoir pris livraison du rapport qu’elle a commandé sur cette question.

Quatre textes visant à légaliser le mariage gay à l’église sont sur le bureau du Parlement. Le centre-gauche (opposition) y est plus particulièrement favorable, mais plusieurs voix de la majorité font elles aussi savoir que ce serait une bonne chose. Le Parlement pourrait statuer avant le 4 juin (qui semble marquer la fin de la session parlementaire au Danemark).

Même l’épiscopat luthérien y est désormais majoritairement favorable : sept évêques sur dix seraient favorables à la célébration religieuse d’unions homosexuelles à part entière. Les pasteurs sont aujourd’hui autorisés à célébrer des unions homosexuelles, mais avec un rituel tronqué afin qu’elles n’apparaissent pas comme des unions à part entière. Dans une interview du 9 mars 2010, l’évêque Karsten Nissen, hostile au mariage gay, refuse de passer du pacs au mariage pur et simple : « un partenariat enregistré n’est pas un mariage, car un mariage dans le sens biblique est conclu entre un homme et une femme », affirme le prélat.

Au royaume du Danemark, le protestantisme luthérien est une religion d’État.

Philca / MensGo
(via toute la presse du 10 mars 2010, dont Le Figaro et La Croix)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *