La France relance son plan de lutte contre l’homophobie à l’université

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La France relance son plan de lutte contre l’homophobie à l’université

Affiche campagne contre l'homophobie

Un gentil slogan fourni sans aspirine… mais avec un beau mec. © Enseignementsup-recherche.gouv.fr.

(Blogmensgo, 3 novembre 2009) Alors que la France enclenche la deuxième phase de sa campagne contre l’homophobie en milieu universitaire, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, va rappeler aux directeurs d’établissement leur obligation de diffuser cette campagne dans les lieux qu’ils administrent. La ministre s’y est engagée, le 3 novembre 2009, après avoir rencontré plusieurs associations spécialisées, dont l’Inter-LGBT.

La ministre de l’Enseignement supérieur va notamment rappeler aux directeurs des universités et des grandes écoles qu’ils seront tenus de faire diffuser dans leur établissement les quatre affiches prévues pour la seconde campagne antihomophobie. Elle leur rappellera aussi, dans une lettre, que les actes homophobes dont sont victimes les gays et lesbiennes contribuent au taux de suicide « quatre à sept fois supérieur » à celui de la population étudiante hétérosexuelle.

La première campagne française contre l’homophobie dans les universités, lancée en juin 2009 avec deux affiches, a subi ici et là à des actes de malveillance susceptibles de nuire à sa bonne diffusion. Des affiches ont ainsi été arrachées dans des établissements aussi prestigieux que l’École polytechnique. Outre les campus, la nouvelle campagne sera relayée par les associations, les commerces de proximité dans les villes ayant plus de 100 000 habitants et, jusqu’au 13 novembre, sur Internet.

Dans un communiqué, le collectif Inter-LGBT rappelle qu’il n’a pas pu faire adopter le slogan « l’hétérosexualité ce n’est pas normal, c’est seulement majoritaire », car ce slogan était perçu comme « trop subversif ».

Commentaire. La France est le berceau des droits de l’homme… homosexuel hétérosexuel. Ou de la connerie. Car il faut être sacrément décérébré pour interdire d’affiche un slogan aussi malin que celui proposé par l’Inter-LGBT.

Philca / MensGo
(via communiqué Inter-LGBT du 2 novembre et AFP du 3 novembre 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *