En Afrique du Sud, loveLife promeut une stratégie anti-VIH originale

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

En Afrique du Sud, loveLife promeut une stratégie anti-VIH originale

Logo Connected!

Quand la branchitude s'installe dans les townships… © loveLife.

(Blogmensgo, 26 août 2009) La meilleure méthode pour contrer le VIH au sein des communautés défavorisées consiste à les rendre actrices de leur propre destin. LoveLife, programme national de prévention anti-VIH au sein de la jeunesse, s’efforce ainsi de développer la capacité d’innovation des jeunes Sud-Africains afin de mieux lutter contre le virus. Pour ce faire, loveLife s’est associé à la coopération allemande et à une entreprise sud-africaine.

« De nombreux jeunes se mettent en danger [avec le VIH] non pas par ignorance, mais parce qu’ils pensent avoir peu de raisons de se protéger ». Grace Matlhape, directrice de loveLife, explique ainsi l’utilité de donner un objectif aux jeunes défavorisés, en particulier aux jeunes en situation d’échec scolaire. Ce faisant, on leur fournit une bonne raison à la fois pour qu’ils se protègent du VIH et pour qu’ils incitent leur entourage à faire de même. Un programme quinquennal de loveLife intitulé Connected! s’efforce justement de donner aux jeunes les moyens de leurs ambitions. Dans le jargon des ONG, on appelle ça « renforcer la capacité de leadership ».

L’opération se fera en trois étapes et par l’intermédiaire d’un partenariat à trois ; elle transitera par le programme Connected! existant. Cette opération s’adresse à 5 000 jeunes choisis parmi les dizaines de milliers de 12-25 ans qui ont déjà suivi l’un des deux programmes de renforcement communautaire spécifiquement dispensés par loveLife. Les trois étapes sont :

  1. Création d’un réseau visant à permettre aux jeunes de faire connaître leurs idées ;
  2. Incitation des jeunes à devenir acteurs – au niveau local – plutôt que spectateurs de leur propre destin ;
  3. Possibilité pour les jeunes ainsi choisis de réaliser leur propre projet, en privilégiant les actions à effet démultiplicateur.

L’initiative Connected! bénéficie d’un prêt de 120 000 dollars sur trois ans octroyé par la société Barloworld. L’Agence allemande de développement (DED), associée au projet, se charge d’en financer la première année.

Philca / MensGo
(via bulletin Mediaclubsouthafrica reçu le 21 août 2009 par courriel)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *