La Gay Pride de Jérusalem est restée bien sage

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

La Gay Pride de Jérusalem est restée bien sage

Photo de l'Échelle de Jabob à Jérusalem

Aucun ultrareligieux n'a grimpé sur l'Échelle de Jacob pour regarder la Gay Pride de Jérusalem… © Ministère israélien du Tourisme.

(Blogmensgo, 26 juin 2009) Organisée par la Jerusalem Open House for Pride & Tolerance, la 8e Gay Pride de Jérusalem s’est déroulée, le 25 juin 2009, sans incident notable ni contre-manifestation. Les quelque 2 000 participants ont défilé en tenue sobre sur un parcours jalonné par 1 500 policiers en civil ou en uniforme.

L’édition 2009 s’est finalement passée dans le calme, contrairement à ce que laissaient craindre les précédents millésimes (triple agression homophobe en 2005, violences en 2006, etc.) et les déclarations haineuses de certains ultrareligieux en prélude aux défilés de Tel-Aviv (cf. notre article du 11 juin 2009) et de Jérusalem.

Il est vrai que les gays et lesbiennes ont adopté profil bas en s’abstenant de toute provocation vestimentaire (tee-shirt obligatoire) et revendicative, afin de ne pas attiser la colère de certains extrémistes. Le cortège hiérosolymitain était par conséquent beaucoup moins festif et coloré que le cortège telavivien deux semaines auparavant. Les groupes religieux et ultraconservateurs avaient pour leur part joué l’apaisement – hormis quelques irréductibles – en choisissant de ne pas contre-manifester.

Si la justice israélienne reconnaît maintenant des droits aux couples gays et lesbiens, les deux tiers des Hiérosolymitains – ainsi nomme-t-on les habitants de Jérusalem – demeurent hostiles à la tenue d’une Gay Pride dans leur ville.

Philca / MensGo
(via 20minutes.ch, Le Figaro et Jerusalem Post du 25 juin 2009)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *