Nguyen Van Dung veut faire évoluer les mentalités au Vietnam

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Nguyen Van Dung veut faire évoluer les mentalités au Vietnam

Photo de Nguyen Van Dung

Nguyen Van Dung : ma vie, ma bataille. © Tin247.com.

(Blogmensgo, 29 août 2008) Nguyen Van Dung, 41 ans, n’est pas un militant LGBT vietnamien comme les autres. Pour faire avancer les idées qu’il défend, il n’a pas hésité à raconter sa vie et ses galères d’homosexuel dans une biographie dont la notoriété est inversement proportionnelle au tirage minuscule.

Bong, on l’appelle bong. Ce mot désigne les homosexuels en argot vietnamien. C’est aussi le titre d’un livre-témoignage de 350 pages que notre héros militant a fait rédiger par deux journalistes, Hoang Nguyen et Doan Trang, qui l’ont interviewé pendant des centaines d’heures. Le livre ne laisse dans l’ombre presque aucuns détails, fussent-ils d’ordre sexuel. Mais il s’agit surtout d’un livre de société, que le personnage central a publié afin de faire bouger les choses dans son pays.

Au Vietnam, l’homosexualité est un sujet quasi tabou et rares sont les Vietnamiens qui osent révéler leur homosexualité. Même au sein de leur famille. Nguyen Van Dung passait d’ailleurs, jusqu’à récemment, pour un bourreau des cœurs… féminins ! La pression sociale et la norme confucéenne sont telles que si c’était à refaire, Nguyen Van Dung préférerait être hétérosexuel – donc considéré, au Vietnam, comme un homme à part entière.

Première de couverture du livre Bong

Tirage à 2 000 exemplaires, notoriété mondiale. © Baodatviet.vn.

Nguyen Van Dung a créé, en 2007, une association LGBT à Hanoï, où il réside. L’association Thong Xanh (Pin vert) aide les gays et les lesbiennes à trouver leur place – et, le cas échéant, à obtenir des soins médicaux – au sein de la société vietnamienne.

L’expérience de Nguyen Van Dung pourrait faire tache d’huile, puisque l’on annonce déjà la parution d’un autre livre ayant pour thème principal l’homosexualité. Il émanera cette fois-ci de Pham Thanh Trung, qui fut violé lorsqu’il était adolescent.

Philca / MensGo
(via BusinessWorld Weekender des 15 et 16 août, L’Orient le Jour et E-llico du 19 août, Agence vietnamienne de presse du 23 août et Vietnamnet Bridge du 24 août 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *