Wu You-jian, pasionaria de l’homosexualité en Chine

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Wu You-jian, pasionaria de l’homosexualité en Chine

Photo de Wu You-jian

Wu You-jian milite ouvertement pour la cause LGBT en Chine. © Wu You-jian

(Blogmensgo, 28 août 2008) Elle a fait la une du magazine cantonais Nanfang Renwu en janvier 2008, la chaîne Phoenix TV de Hongkong l’a invitée à son talk-show en vogue et elle tient un blog incroyablement populaire (attention, chargement très lent). Actrice ? Chanteuse ? Athlète ? Non, il s’agit tout simplement de Wu You-jian. Titres de gloire : mère d’un homosexuel et fondatrice de la section chinoise de l’association américaine Parents, Families and Friends of Lesbians and Gays (Pflag).

Devenue pasionaria de la cause homosexuelle en Chine par amour pour son fils, Wu You-jian fait figure d’exception dans un pays où l’homosexualité, si elle est légale, n’en demeure pas moins considérée comme un sujet honteux et tabou. Résultat, les gays et lesbiennes chinois ont tendance à taire leur homosexualité. C’est ce qui explique le remarquable succès des mariages « hétérosexuels » arrangés entre gays et lesbiennes.

Que Wu You-jian ait fait la une de Nanfang Renwu en brandissant une pancarte « Mon fils est homosexuel », cela atteste que tout espoir d’assouplissement n’est pas perdu. Preuve en est le succès de la discothèque pékinoise gay Destination, qui ne désemplit pas. Internet est devenu la « nouvelle frontière » de la gay attitude à la chinoise. Le très populaire site Gaychinese.net (plusieurs de ses entités ont fusionné sous l’étiquette Aibai.cn) ne saurait le contester, dont la déclinaison associative Information Clearinghouse for Chinese Gays and Lesbians (ICCGL) sollicite désormais, d’une manière très officielle, des dons et subventions afin de poursuivre son action militante.

Des Gay Prides et des festivals LGBT ? En Chine, il faudra patienter encore un peu…

Philca / MensGo
(via Le Monde du 22 août et du 25 août, Ici la Chine du 25 août 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *