Madrid qui rit, Budapest qui pleure

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Madrid qui rit, Budapest qui pleure

Photo de Bibiana Aído(Blogmensgo, 8 juillet 2008) Gay Prides radicalement différentes, le samedi 5 juillet 2008, à Madrid et à Budapest. Défilé festif et plébiscité en Espagne, chétif et sous haute protection en Hongrie.

À Budapest, ils étaient venus casser du pédé. Des contre-manifestants d’extrême droite s’en sont pris aux 450 manifestants homosexuels ou homophiles, leur ont jeté des œufs, des bouteilles et même des pavés et des cocktails Molotov.

La police hongroise a dû faire modifier le parcours et raccompagner les participants afin de les protéger contre les extrémistes, dont quarante-cinq auront été interpellés.

Le contexte madrilène est bien différent, puisque l’Espagne a légalisé le mariage homosexuel. Mieux encore, une ministre du gouvernement, Bibiana Aído, 31 ans (lire son CV en anglais), qui occupe le portefeuille de l’Égalité depuis le 12 avril 2008, a défilé en tête de cortège.

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont participé à la Gay Pride de Madrid. Cette année, la manifestation avait pour thème générique la « visibilité lesbienne ».

[Crédit photographique : Bibiana Aído, ministre espagnole de l’Égalité, a défilé en tête de la Gay Pride madrilène. © site du gouvernement espagnol.]

Philca / MensGo
(via La Tribune de Genève du 5 juillet et Le Matin du 6 juillet 2008)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *